Vigilance face aux arnaques sur internet

Des courriels usurpant le nom de l'Assurance Maladie circulent en ce moment. Ils vous demandent vos coordonnées bancaires, d'autres vous annoncent le remplacement de votre carte Vitale (en une V3) ou de la reprise de gestion par une caisse primaire. Ces messages sont faux, n'y répondez pas, ne transmettez aucun RIB ou autre document personnel, ne remplissez pas vos coordonnées bancaires dans aucun formulaire accessible par lien hypertexte. 

De façon générale, soyez très vigilants aux démarchages frauduleux par courriel, ou par téléphone. En effet, vous pouvez être destinataire de faux courriels ou de faux appels. Ces derniers se présentent comme émanant de l’Assurance Maladie, évoquent votre carte Vitale ou un remboursement qui vous est dû, et vous demandent de transmettre des documents faisant apparaître des données personnelles (carte d’identité, passeport, facture téléphonique ou d'internet…) ou un RIB ou de remplir manuellement vos coordonnées bancaires dans des cases appropriées.

Attention, ce sont des escroqueries, en aucun cas vous ne devez y répondre !

Pour votre sécurité, nous vous recommandons de ne jamais répondre à un courriel vous demandant vos coordonnées bancaires. La Camieg ne vous adresse pas ce type de demande par courriel.

Pour vous prémunir de ces arnaques, quelques règles simples : 

  • Ne répondez jamais à une demande d’informations confidentielles (ex. demande de coordonnées bancaires, identifiants, code d'accès, n° de Carte Bleue...) reçue par courriel même si le motif d'envoi semble cohérent et plausible.
  • Vérifiez l'adresse de l'émetteur et en cas de doute, prenez contact rapidement avec l’organisme qui est soi-disant l’émetteur du message.
  • Ne cliquez pas sur les liens contenus dans les courriers électroniques de provenance douteuse : les liens affichés dans les courriers électroniques peuvent en réalité diriger les internautes vers des sites frauduleux.
  • Soyez vigilant lorsqu’un courriel demande des actions urgentes, n'agissez pas dans la précipitation et ne croyez pas que tout ce qui vient d'internet est forcément vrai. 

+ d’informations sur le portail de la sécurité informatique et sur le site signalement.gouv.fr
 

Mots clés